Diaporama

Galerie photo

Un peu d’histoire

Le cimetière communal

Le Conseil Municipal de Bérou-la-Mulotière s’est réuni le 10 novembre 1850 à 8h du matin, pour constater l’opportunité de transporter le cimetière dans un lieu plus convenable. Le Maire, Monsieur CADOU, a exposé : « Considérant que le cimetière actuel est insuffisant, placé au centre de la population, et presque au niveau de la rivière, par conséquent insalubre, puisqu’il y a impossibilité d’enfouir les corps à la profondeur nécessaire, déclare qu’il y a urgence de chercher un terrain convenable pour les sépultures… »
C’est la donation d’un terrain par Monsieur et Madame D’AUBIGNY D’UBERHERRN, demeurant au château de La Guillerie, à la commune de Bérou-la-Mulotière qui a permis l’édification d’un nouveau cimetière à l’emplacement actuel.
L’Acte de Donation a été signé le 20 décembre 1850 à l’étude de Monsieur JOUVIN notaire à Brezolles.
Le 9 février 1852, un décret pris au nom du peuple français par Louis Napoléon, Président de la République, autorisait le Maire de la Commune à accepter la donation pour y transférer le cimetière communal et à imposer pendant deux ans une augmentation des contributions directes « pour le paiement des frais accessoires et des travaux d’appropriation »
Dans les conditions de la donation, les châtelains s’étaient réservé le droit d’ajouter au terrain donné une extension pour la sépulture de leur famille.
C’est ce qui explique la présence de la crypte et des tombes qui sont situées à droite de celle-ci dans le cimetière.

 

 

La Maladrerie

La Maladrerie est un lieu-dit de notre village qui avait autrefois une fonction bien particulière. vestige-de-leglise-de-la-maladrerie

Le terme « maladrerie ou léproserie » désigne un lieu où étaient traités les lépreux. Ces établissements édifiés par l’Eglise au Moyen-âge étaient gérés par des communautés religieuses (appartenant le plus souvent à l’ordre de Saint-Lazare) et recevaient des dons du roi. Au début du XIIIe siècle, le testament du roi Louis VIII dénombre 2 000 léproseries dans le Royaume de France, territoire plus restreint que celui de la France moderne.

La lèpre disparaissant, ces établissements eurent pour mission d’accueillir et de soigner les malades pauvres. Mais beaucoup d’entre eux avaient pris l’habitude d’héberger des étrangers et leur faisaient payer ce service, leurs administrateurs devenant ainsi très riches. 

Louis XIV, organisant un service hospitalier, redonna aux Maladreries la tâche de d’accueillir les malades pauvres.

A la Révolution, les Maladreries furent confisquées comme tous les autres biens de l’Eglise. Elles furent données à des agriculteurs. A Bérou, la Maladrerie était une ferme et l’église servait de grange. Monsieur et Madame THOMAS furent les derniers agriculteurs à exploiter cette ferme. Lors de la tempête de décembre 1999, une grande partie de l’église s’est effondrée. Il ne reste plus que les ruines du mur ouest.

Il y avait près de l’église un cimetière où étaient inhumés les malades décédés.

Paysages et monuments

Les bords de l’Avre

lavre-pres-de-letang-communal Lieu de promenade et paradis des pêcheurs, les bords de l’Avre offrent des paysages parfois surprenants passant de zones naturelles à des secteurs où l’industrie était autrefois florissante.

le-vannage-de-lespace-roseau Venez flâner dans notre vallée entre étangs et rivière, et découvrir les moulins qui furent des sites industriels importants pour la vie de notre village.

L’église Saint Sulpice

Datant du 16e siècle, l’église Saint-Sulpice est composée d’une nef accostée de deux chapelles. eglise-saint-sulpiceLa chapelle seigneuriale nord s’orne de peintures classées couvrant l’ensemble des parois et de la voûte. Sur la paroi orientale se trouve un ensemble architectural et sculptural formé d’une rocaille abritant Marie-Madeleine pénitente allongée. Sur les parties hautes des murs se développe un ensemble peint formé de scènes historiées ( Jésus apparaissant à Marie-Madeleine ; Jugement dernier ; L’enfer ; le Christ aux outrages ; Saint-Michel terrassant le dragon). Sur les murs sud, ouest et nord, le décor est interrompu par un bandeau brun horizontal. Chacun des voûtains est peint de deux anges portant chacun une palme et un instrument de la Passion. Chacun des quatre vaisseaux centraux de la voûte est orné d’un médaillon en semi-relief polychrome constitué d’un personnage en buste. Les campagnes d’élaboration de l’ensemble décoratif, réalisé vers 1540-1550, sont au nombre de dix (pose de l’enduit blanc, puis de la litre funéraire ; mise en peinture des parois et des voûtes ; insertion de la rocaille ; le reste des campagnes servant à l’entretien). Les peintures murales sont classées depuis le 17 11 1906. L’une des 2 cloches que comporte le clocher, datant de 1535 est classée depuis le 02 06 1943 L’église est classée Monuments Historiques dans sa totalité depuis le 4 mars 2013.

Patrimoine local

Le cimetière

tombes-de-guerre 
Un avion canadien a été abattu par les allemands tout près de la Renardière et les tombes de ces 7 militaires sont toujours présentes dans le cimetière communal.

 

crypte

Autre curiosité visible dans ce lieu : une crypte voûtée renfermant les tombes de la famille D’Aubigny qui possédait autrefois le château de la Guillerie.

 

La Croix Margot

la-croix-margot

En allant à la Mulotière vous passerez devant ce calvaire. Tout près de ce lieu le Lieutenant Gus HAMILTON fut tué le 14 juillet 1944 dans le crash de son avion abattu par un avion allemand. _ Sa mission était le bombardement d’un train de munition. _ Une stèle à son souvenir a été érigée au pied de la croix

Randonnées

Circuit nature « le bord de l’eau, labeur de l’eau »

A l’initiative de la commune de Tillières sur Avre un parcours d’interprétation a été créé qui passe autour de notre étang communal. C’est une agréable promenade qui vous fait découvrir la flore et la faune de ces lieux humides que sont les étangs et le marais. La partie tillièroise est une zone naturelle sensible.

Peut-être aurez-vous la chance d’admirer l’Agrion de Mercure, cette charmante libellule que vous voyez sur les panneaux explicatifs.

Randonnée Pédestre et VTT

Nous vous proposons 4 parcours entre campagne et forêt . Même en restant bien sur les chemins communaux, vous allez pouvoir découvrir des paysages variés. La faune et la flore vont au détour des chemins vous surprendre. Promenades sportives avec des bonnes côtes, qui demandent un équipement adapté. plan

Le plan départemental des itinéraires de randonnées vous propose 2 circuits qui partent de notre village :

Un circuit pédestre de 9 km « Vallée Royale de l’Eure »

Un circuit VTT de 25 km « La vallée de l’Avre »