Le budget

Le budget de la commune est préparé par la commission « Finances, Budget » présidée par le Maire. Il est voté par le Conseil Municipal chaque année.

Pour l’année 2019, il a été voté le 29 mars. Il s’élève à 232 265€ en fonctionnement et 100 292€  en investissement.

Les recettes de fonctionnement proviennent de la part communale des impôts locaux que vous payez, de la dotation forfaitaire de l’état qui est lié au nombre d’habitant et de petites recettes complémentaires (location de la salle, concession du cimetière)

Les dépenses de fonctionnement comprennent :
Les salaires du personnel et les indemnités du maire et des adjoints avec les charges sociales
L’entretien et le fonctionnement des services (électricité, carburant, fournitures administratives, locaux, voirie, véhicule, matériel pour les espaces verts et bureautique), et les assurances
–   Les subventions aux associations et les aides (cantine, voyages scolaires)
Les participations extérieures donnés à d’autres collectivités (école, défense incendie, syndicats …)
Les intérêts des dettes (prêts pour financer les investissements)

 budget-2017 

Les recettes d’investissement sont les économies faites sur le fonctionnement, les subventions et les emprunts.

Les dépenses d’investissement comprennent essentiellement les réfections de voirie et quelques travaux sur les biens communaux ainsi que le remboursement du capital des emprunts.
Investissements prévus en 2019 :
– Achat de matériel d’entretien des espaces verts subventionné à 50% par l’Agence de l’Eau Seine Normandie
– Aménagement végétalisé de la cour de la mairie (pour minimiser la surface à désherber) subventionné à 30% par le Conseil Départemental et par l’Agence de l’Eau pour l’engazonnement
– Réfection de la passerelle sur l’Avre à la Mulotière en collaboration avec la commune de Breux sur Avre subventionnée à 30% par le Conseil Départemental.
– Etude pour la restauration de l’Eglise Saint Sulpice.

Le budget peut être réajusté en cours d’année par des décisions modificatives votées par le Conseil Municipal pour prendre en compte des dépenses non budgétées.